Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

Jeumont-Shneider 06 2011

Amiante et anxiété

10 juin 2011

Société JEUMONT-SHNEIDER

Le conseil de prud'hommes de Lyon a reconnu l'existence d'un préjudice d'anxiété pour les ex-salariés de la société JST.
Jusqu'en 1989, l'usine du 8e arrondissement, qui s'appelait alors Jeumont-Schneider, utilisait des plaques et des cordons contenant de l'amiante pour fabriquer des transformateurs électriques destinés aux centrales nucléaires et aux locomotives TGV.
L'entreprise a été condamnée à verser 10 000 euros de dommages et intérêts à 34 anciens ouvriers.
Une centaine d'autres salariés ont également lancé une procédure d'indemnisation. L'audience est prévue l'année prochaine.

JEUMONT SHNEIDER
 
Retourner au contenu | Retourner au menu